Introduction a la création d’une seedbox

Si vous êtes un tant soit peu intéressé par l’informatique vous avez déjà entendu parler de seebox. Non ? bon, un court rappel : une seedbox est un serveur dédié au téléchargement et au partage de fichiers le plus souvent via le protocole BiTorrent.

Un serveur maison peut donc être considéré comme une seedbox mais dans ce cas il devient plus difficile de vous protéger d’HADOPI a moins de mettre en place des solutions qui impacteront (négativement) votre vitesse de connexion (VPN, proxy). En parlant de bande passante, avec ce type de configuration vous pourrez, a moins d’avoir une connexion fibre optique, être rapidement limité par vos débits .

La vous pourriez vous attendre a un magnifique billet sponsorisé par un fournisseur de seedbox lambda, hé bien pas vraiment. La location d’une seedbox est a mon avis une fausse bonne idée et cela pour plusieurs raisons majeures :

  • Le rapport qualité / prix : le stockage et le nombre de slots (c’est a dire le nombre de torrents actifs autorisés) sont limités
  • Quelle politique de confidentialité des données
  • Un support souvent minable

 

Mais alors on fait quoi ?

La solution que je vous conseille, même si elle est plus onéreuse que celles envisagées précédemment, est de louer un serveur dédié ou un VPS et d’y installer vous-même votre seedbox.

 

VPS vs serveur dédié Kesako ?

Un VPS (Virtual Private Server) est comme son nom l’indique un serveur virtuel privé, c’est une méthode de partitionnement d’un serveur en plusieurs serveurs virtuels indépendants qui ont chacun les caractéristiques d’un serveur dédié, en utilisant des techniques de virtualisation. Avec un VPS vous partagez donc un disque dur avec plusieurs autres personnes, mais votre serveur virtuel possède son propre unité centrale et sa propre allocation de mémoire.  Tandis qu’avec un serveur dédié vous êtes le seul maître a bord , vous avez votre propre machine et vous ne partagez aucune ressource ce qui en fait sa force.

 

Oui mais c’est pour ceux kissikonnaissent

Non il ne faut pas être un surdoué pour installer et configurer une seedbox sur un serveur dédie, il existe de nombreux guides dont celui ci !  Mais faites attention certains vous conseilleront d’utiliser des scripts automatisés, une solution qui pour moi est loin d’être la meilleure :

  • Vous n’apprenez rien : oui c’est facile puisqu’il vous suffit de lancer un script mais vous n’apprenez strictement rien et vous aurez plus de difficultés lorsqu’il vous faudra mettre a jour votre installation
  • Des problèmes de compatibilités : un script code pour Ubuntu 10.04 peut ne pas être compatible avec la version 13.04
  • Cela peut rapidement mettre le bazar en particulier si vous avez déjà commence a bidouiller votre serveur dédié

Bon ok mais quelle distribution installer ?

Bon déjà si vous êtes arrivez jusqu’ici c’est que vous avez déjà cédé a la tentation ou que vous êtes tout proche de le faire et je vous en félicite, vous ne le regretterez pas ! Maintenant vous allez devoir faire face a une question existentielle (si si !) : quelle distribution dois-je choisir ?

Un premier conseil : tournez vous vers des distributions serveurs c’est a dire sans interface graphique. L’utilisation de la ligne de commande est vraiment très formatrice mais il faut surtout garder a l’esprit qu’une interface graphique est consommatrice de ressources.

Un second conseil : tournez vous vers des distributions documentées sur internet et plus accessibles pour des débutants, a mon sens Ubuntu et Debian sont les distributions les plus abordables.